Insonorisation

OWA − spécialiste de l’acoustique intérieure et architecturale

Avec la hausse incessante des nuisances sonores quotidiennes, l’insonorisation joue un rôle toujours plus stratégique dans les bâtiments modernes. Pour vous assurer d’atteindre l’objectif d’une acoustique ambiante optimale et adaptée à vos besoins, nous vous proposons un vaste portefeuille de solutions acoustiques modernes couvrant les domaines de l’acoustique intérieure et de l’acoustique architecturale.

Vous trouverez de plus amples informations sur ce sujet dans nos brochures Performance acoustique avec des panneaux en laine minérale et Performance acoustique des plafonds métalliques.

Taux d’absorption des systèmes de plafond OWA en fonction de la fréquence :

DS 9558_ Piastrelle minerali acustici
DS 9358_Plafonds métalliques acoustiques

Acoustique des pièces

Panneaux absorbants en laine minérale pour une meilleure acoustique.

En plus des autres contraintes relatives à la construction, obtenir une acoustique adaptée aux besoins s’avère une tâche complexe, toujours plus critique. En raison des dispositions de la norme DIN 18041 « Acoustique des petits et moyens espaces », cette question exige une attention encore plus particulière de la part des maîtres d’ouvrage, des planificateurs et des architectes. Dans ce contexte, les plafonds acoustiques à absorption jouent un rôle majeur dans la réalisation d’une isolation acoustique suffisante (durée de réverbération).

L’équilibre de la communication et de la concentration.

Le confort des bureaux est un argument qui pèse toujours plus lourd dans la bataille que se livrent les entreprises pour recruter les collaborateurs les plus brillants. D’autre part, l’impératif de rentabilité du travail exige des espaces de travail toujours plus flexibles et des plateaux ouverts favorisant la communication. Une acoustique de bureau efficace et précise crée une atmosphère qui favorise à la fois la communication et la concentration. Les plafonds OWAcoustic contribuent largement à réaliser cet objectif.

Acoustique architecturale

L’acoustique architecturale étudie l’influence des contraintes architecturales sur la propagation des sons entre les pièces d’un bâtiment.

Intérêt de l’acoustique architecturale pour les plafonds :

  • Augmentation de l’isolation des plafonds contre le bruit aérien et de l’isolation contre les bruits de chocs
  • Amélioration de l’isolation acoustique linéaire entre deux pièces contiguës
  • Atténuation des sons en provenance du plénum

Le son possède la propriété de toujours rechercher le chemin le plus court qui le mènera de A à B. En effet, il s’agit généralement de la voie présentant le moins de résistance. C’est pourquoi l’acoustique architecturale doit également toujours prendre en compte l’ensemble des paramètres d’un projet donné. Dans le cas contraire, la réussite des mesures d’optimisation est soumise à un risque plus ou moins élevé.

Isolation des plafonds contre le bruit aérien

Une isolation contre le bruit aérien fonctionnelle et efficace évite que l’énergie acoustique qui s’accumule dans une pièce ne se propage dans la pièce située à l’étage supérieur ou inférieur.

Or, un son qui se propage dans une pièce cherche toujours à se réverbérer sur toutes les surfaces la délimitant (murs, plafond, sol, fenêtres et portes), avec plus ou moins de succès selon les propriétés d’insonorisation des différents composants.

L’isolation acoustique aux bruits aériens du plafond brut (plafond en béton armé, plafond de poutres de bois, etc.) pourra être augmentée par la mise en place d’un plafond suspendu OWAcoustic® qui formera alors une coque additionnelle sous le plafond brut.

Les tests en laboratoires réalisés par l’institut Fraunhofer de physique du bâtiment (IBP) sur le site d’essai des plafonds à Stuttgart ont permis d’obtenir les valeurs suivantes d’amélioration des bruits aériens Delta Rw de 9 dB pour un plafond normalisé en béton armé et une diminution du bruit de chocs Delta Lw de 16 dB.

Isolation acoustique linéaire entre deux pièces contiguës.

Dans de nombreux bâtiments, les cloisons entre deux pièces voisines ne vont pas jusqu’à la dalle, mais s’arrêtent au niveau du plafond suspendu. Cette méthode permet d’adapter de manière rapide et flexible les dimensions des pièces en fonction des besoins. Il suffit de déplacer les cloisons pour satisfaire les nouvelles exigences.

En présence de ce genre de construction avec plafonds suspendus, il faut particulièrement veiller à la question de la transmission acoustique par le plénum. Si le plafond suspendu qui constitue lui-même un élément acoustique, n’a pas été conçu correctement, il peut facilement en résulter un « court-circuit acoustique » des pièces contiguës. Avec de telles structures, il est alors impossible de maintenir la discrétion requise entre deux pièces.

Sons en provenance du plénum.

Les bruits en provenance des canalisations d’eau, des systèmes de ventilation, de climatisation et de toutes les autres conduites dans le plénum peuvent être largement réduits grâce aux plafonds OWA. L’isolation acoustique des panneaux OWAcoustic varie de 16 à 36 dB selon le design.

Les études confirment l’influence d’un environnement sonore dense et bruyant sur l’être humain :

– Dans les bureaux, 99 % des personnes interrogées affirment que le bruit nuit à leur concentration. 1
Il a une influence néfaste sur la santé, le niveau de stress et de performance.

– Dans les bureaux et les plateformes de bureaux 20 minutes de travail en moyenne sont gaspillées chaque jour à cause d’un environnement bruyant. Une acoustique optimisée favorise en revanche un niveau de concentration beaucoup plus élevé de 48 %. Elle limite le niveau de stress a 27 %. 2

79 % des personnes interrogées déclarent avoir déjà quitté un restaurant de manière prématurée à cause d’un environnement bruyant. 3

91 % des personnes interrogées affirment ne pas retourner dans un restaurant à cause du bruit. 3

Les magasins dotés d’une acoustique optimisée réalisent un chiffre d’affaires supérieur de 5 à 10 % par rapport à ceux qui offrent une ambiance sonore saturée. 4

1 SP Banbury & DC Berry (2005) Office noise and employee concentration: Identifying causes of disruption and potential improvements, Ergonomics, 48:1, 25-37, https://doi.org/10.1080/00140130412331311390 (page consultée le 04.01.2019)
2 D. Sykes (2004) Productivity: How acoustics affect workers’ performance in offices & open areas
3 L. Nixon (2016) Speak Easy: hearing the views of your customers, https://www.actiononhearingloss.org.uk page consultée le 04.01.2019)
4 J. Treasure (2010) Sound Business