DoP en différentes langues
DoP en différentes langues

Vous avez besoin de DoP dans une autre langue ? Cliquez ici pour y accéder....

 

plus

DoP en différentes langues

Le guide fiable pour trouver rapidement le plafond suspendu qu'il vous faut.

L'introduction complète de la Directive européenne sur les produits de construction du 01/07/2013 a entraîné un certain nombre de changements en matière des vérifications pertinentes d'adéquation d'usage des produits et des designs de construction.

Notre liste de contrôle vous permet d'accéder rapidement à la vérification nécessaire d'aptitude à l'emploi et/ou aux certificats d'essai pour plafonds suspendus conformément à la directive européenne CPD et à la norme DIN EN 13964 stipulant les exigences de résistance au feu !

Bon à savoir : Les systèmes de plafonds OWA ont plus de60 certificats d'essai (résistance au feu)qui couvrent la plupart des types de plafonds.

Selon le système utilisé, les panneaux en laine minérale d'OWA satisfont les critères requis jusqu’aux classes de résistance au feu F120/REI180.

Une propriété particulière : OWA testeégalement les systèmes d'ossature(p. ex. capacité de charge) de sorte que vous obtenez une déclaration de performance (DoP) pourl'ensemble intégral(y compris la résistance au feu) ;le tout d'une seule main.

Les déclarations de performance remplacent les déclarations de conformité européennes antérieures. Cela permet ainsi aux fabricants de déclarer que leurs produits et leurs assemblages (résistance au feu) sont conformes à la norme DIN EN 13964, y compris pour ce qui est des contrôles de production interne concernant les paramètres techniques (propriétés clés conformément à la norme DIN EN 13964) et la fiabilité des performances.

OWA fournit également une sécurité juridique en matière des vérifications nécessaires d'aptitude à l'emploi. C'est là un facteur capital en termes de permis de construire, de documentation du bâtiment et de droit à rémunération.

Profitez de notre liste de contrôle pour vos projets en cours !

Votre responsabilité

 

Si les panneaux de plafond et les structures suspendues ont été fournis ou fabriqués dans le cadre de projets de construction liés à une classe spécifique de résistance au feu et pour laquelle la déclaration de performance et le certificat d'essai de l'assemblage complet requis ne sont pas disponibles, il existe un risque que l'inspection des bâtiments rejette le permis de construire. Il est alors possible que le bâtiment ne puisse pas être utilisé dans un premier temps, notamment en raison des risques de conséquences pénales en cas d'incendie entraînant des dommages corporels. Une vérification de l'aptitude à l'emploi incomplète est susceptible de compromettre votre droit à rémunération.

Ceci peut par exemple conduire à des pertes dues à des temps d'arrêt, des frais d'acquisition d'un système de plafond testé et des dépenses liées à une pose à postériori. Le planificateur, les revendeurs de matériaux de construction (responsabilité en qualité de consultant) ou l'entreprise de bâtiment chargée des cloisons sèches qui ont fourni ou installé un plafond et une ossature dans le cadre d'un d'appel d'offres portant sur un plafond de protection incendie (résistance au feu),

endossent la responsabilité de leurs pertes lorsque la marque CE, la déclaration de performance et les certificats d'essai nécessaires ne sont pas disponibles pour l'intégralité du système.

Le personnel responsable des revendeurs et entreprises du bâtiment, à savoir les directeurs généraux ou les conseils d'administration, doivent s'attendre à des actions en recours pour pertes encourues par l'entreprise s'ils ont optés pour une plafond suspendu qui n'est pas conformes aux exigences stipulées par les législations légales en matière de responsabilité (art. 43 GmbHG (Loi sur les sociétés à responsabilité limitée), art. 93 AktG (Loi sur les sociétés par action), art. 823, 826 BGB (Code civil allemand)). Ils sont en outre tenus de contrecarrer les risques et de prévenir les pertes ainsi que de prendre les mesures organisationnelles appropriées à veiller à ce que seuls soient fournis et montés des produits satisfaisant aux exigences légales. Les conseils d'administration de sociétés cotées peuvent même être contraints de publier un communiqué de presse ad hoc conformément à l’art. 15 WpHG (Loi sur le Négoce des Titres) s'il faut s'attendre à des demandes d'indemnisation en raison de la fourniture ou de l'utilisation de produits de construction inadéquats, communiqué susceptible d'avoir un effet sur le cours de l'action de la société.